Accueil » Economie » RDC: le gouvernement baisse le taux de l’impôt sur le bénéfice de 5%

RDC: le gouvernement baisse le taux de l’impôt sur le bénéfice de 5%

Le gouvernement a baissé de 5 % l’impôt sur le bénéfice. Il passe de 40 à 35%. Cette mesure, qui entre en vigueur à partir de 2013, a été annoncée le mardi 30 octobre par le directeur général de la Direction générale des impôts (DGI), Dieu donné Lokadi, devant les opérateurs économiques membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

En dehors de cette mesure, Dieu donné Lokadi  a présenté cinq autres ordonnances-loi à caractère fiscal promulguées par le gouvernement congolais au mois de septembre. Ces cinq ordonnances portent sur :

  • La Taxe sur la valeur ajoutée
  • La réglementation du petit commerce
  • Le régime fiscal applicable aux entreprises de petite taille en matière d’impôt sur le bénéfice
  • Les impôts cédulaires sur le revenu
  • La réforme des procédures fiscales

Pour le patron de la DGI, toutes ces mesures sont destinées à assainir l’environnement économique.

« Le gouvernement a été amené à proposer toutes ces mesures qui marquent un signal par rapport au souci de l’assainissement de l’environnement économique », a-t-il expliqué.

Au sujet de la baisse de l’impôt sur le bénéfice, Dieu donné Lokadi a estimé qu’elle va générer une baisse de la pression fiscale au profit des opérateurs économiques.

Mais pour lui, ces mesures impliquent des contreparties de la part des investisseurs.

« Aujourd’hui, on diminue la pression fiscale mais on voudrait aussi que les opérateurs économiques comprennent ce signal et s’organisent pour présenter des déclarations d’impôt plus sincères et combattre toutes les pratiques rétrogrades comme la fraude », a-t-il expliqué.

Les entrepreneurs qui investissent en RDC se plaignent régulièrement de la pression fiscale, pointant du doigt notamment les taxes et impôts élevés dont ils doivent s’acquitter.

Sur le classement Doing Business 2013, la RDC a perdu une place, passant de la 180e place, en 2012, au 181e rang. Ce classement répertorie cent quatre-vingt-cinq (185) pays suivant la facilité d’y faire les affaires. Pour l’indicateur « paiement des impôts », le pays a perdu 5 points par rapport à 2012.

 

Laissez un commentaire